SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE Votre service public de l’eau

logo du site
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE
  • SIAEP DE LA BASSE-LIMAGNE

Accueil du site > Le Syndicat > Présentation générale

Présentation générale

Le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable de la Basse-Limagne est né en 1936, et a pour objet la création, la conception, la réalisation, l’amélioration, la modernisation, l’entretien et l’exploitation des réseaux d’adduction et de distribution d’eau potable.

 

Réservoir de RAVEL

 

Il compte aujourd’hui :
• 44 communes et 2 communautés de communes,
• 88 656 habitants,
• 44 165 abonnés,
• Plus de 4 millions de m³ d’eau facturés chaque année,
• Et une longueur de réseau de 1157 km.

 

Il dispose pour son alimentation en eau potable des ressources suivantes :
• Les captages gravitaires d’Argnat (commune de Sayat) et des Grosliers (commune de Blanzat),
• Les pompages dans la nappe alluviale de l’Allier :
- La Boucle du Buisson et les Cotilles sur la commune de Pont-du-Château,
- Limons et le confluent Dore Allier sur les communes de Limons et de Mons.

 

Le Syndicat est géré par un Comité Syndical de 92 membres (2 délégués par commune et communauté de communes), suite à la délégation de gestion du réseau d’eau potable par les communes.
Cette gestion mutualisée permet une péréquation du tarif de l’eau entre les communes suburbaines de l’agglomération clermontoise et les communes rurales de la Limagne.

Le Comité syndical se réunit au minimum une fois par trimestre pour délibérer sur l’ensemble des décisions relatives au bon fonctionnement du Syndicat.

 

Réunion du Comité syndical

 

Pour gérer l’exploitation des réseaux, à savoir la continuité de service et les dépannages, le Syndicat de la Basse-Limagne a créé, avec les Syndicats de Sioule et Morge (Combrailles) et de Plaine de Riom, une société d’économie mixte, la SEMERAP.

 

Pour faire face au renouvellement des réseaux construits principalement dans l’après guerre, le Syndicat a fait appel, en 1992, à la société ALTEAU (anciennement SCET-Environnement), pour pouvoir financer ses investissements, estimés à l’horizon 2015 à 30 millions d’euros. Le contrat de délégation ALTEAU a pris fin au 31/12/2015, et n’a pas été renouvelé.

 

Le Syndicat de la Basse-Limagne travaille désormais exclusivement avec son exploitant SEMERAP, devenu Société Publique Locale (SPL), société au capital social 100 % public.
Ils constituent ensemble un service public comparable à une régie municipale d’une agglomération de 100.000 habitants.

 

Du fait de la fin de la délégation ALTEAU, le Syndicat a récupéré au 1er janvier 2016 la gestion de l’ensemble de ses investissements (travaux neufs et travaux de renouvellement), ainsi que la maîtrise du prix de l’eau.



Site réalisé avec la solution Web-collectivités de l'ADeP basée sur SPIP